Notre deuxième vidéo dans la série sur l’Economie de l’information aborde les problèmes d’accès aux données et le potentiel que représentent les solutions numériques. Si votre activité avance encore au rythme du papier, cette vidéo vous donnera les raisons pour changer de comportement.


Transcript

L’économie de l’information consiste à réaliser un retour sur l’information, à savoir extraire la valeur maximale de chaque donnée utilisée par votre entreprise.

Dans la partie 1, nous avons vu que le stockage distant et un calendrier de conservation défendable optimisent les coûts de stockage.

Maximiser la valeur de l’information, c’est aussi communiquer l’information pertinente aux bons utilisateurs, vite et efficacement, en toute sécurité.

Les obstacles majeurs à surmonter sont les documents papier et leur extraction manuelle. Les utilisateurs de l’information peuvent consacrer jusqu’à 35 % de leur temps à rechercher l’information.

Ceci peut nuire directement à la réputation et au chiffre d’affaires. D’après des enquêtes, 77 % des consommateurs estime que voir leur appel transféré et devoir répéter leur demande constituent le plus grand désagrément dans les services clients, et 25 % ont été confrontées à un représentant incapable de retrouver leur dossier.

La réponse réside en partie dans la formation professionnelle. Seules 26 % des entreprises ont des programmes de formation sur les risques liés à l’information.

Alors que 80 % ont des politiques formelles, seulement 64 % d’entre elles reconnaissent les adopter dans toute l’entreprise.

Plus de 50 % des entreprises reçoivent leur correspondance sur papier. Une salle de courrier numérique peut extraire l’information pertinente et introduire des processus sans papier.

Le personnel peut ainsi obtenir l’information voulue instantanément et les entreprises observant ces processus en retirent deux avantages clés : une réponse plus rapide au client et une productivité du personnel améliorée.

La dématérialisation est un investissement, mais 60 % des entreprises ont un retour en 18 mois.

La dématérialisation est aussi utile pour les documents archivés, avec une approche « payez au fur et à mesure » générant la meilleure valeur.

Former le personnel pour mettre en œuvre les politiques et dématérialiser les documents sont les deux méthodes clés pour extraire la valeur de l’information.

Pour en savoir plus, lisez la partie 2 de notre guide électronique sur l’économie de l’information.