6 erreurs à éviter lors du recyclage de vos actifs informatiques

Thèmes: Sauvegarde des données

Que faire de vos actifs devenus inutiles? Les réaffecter? Les revendre? Les recycler? Les détruire? Faites tout cela à la fois grâce à un programme de recyclage IT complet.

Les déchets électroniques sont de plus en plus volumineux, qu'il s'agisse d’ordinateurs de bureau, de portables, d'imprimantes, de télécopieurs, de scanners ou de téléphones mobiles tombés en désuétude. Selon l’Université des Nations Unies, le volume de déchets électroniques produit à travers le monde augmente de 2 millions de tonnes par an et devrait atteindre 50 millions de tonnes d’ici 2018.

Ces chiffres donnent à réfléchir et devraient inciter votre entreprise à repenser ses pratiques en matière de destruction d'actifs IT devenus désuets.

Voici quelques erreurs à éviter, que vous vous débarrassiez d'un seul ou de centaines d’actifs :

  • Ne pas savoir où finiront vos actifs. Nombreux sont les prestataires qui proposent d'enlever et de détruire (ou de recycler) vos actifs IT, cependant des scénarios catastrophe existent. Les actifs atterrissent parfois dans des pays en voie de développement où la réglementation est plus laxiste qu'en Occident, ou leur recyclage est confié à des prisonniers ou à des enfants... Comment éviter cela ? Notamment en veillant à ce que votre prestataire se conforme à la réglementation DEEE et aux autres directives associées.
  • S'en occuper soi-même. La plupart des entreprises n'ont ni les ressources suffisantes ni l'expertise pour gérer l'ensemble du processus de destruction d'actifs IT. Cela vaut particulièrement pour le recyclage complexe de composants électroniques tels que des cartes de circuits imprimés. En effet, ce processus implique d'isoler et de mettre au rebut de manière sécurisée les composants toxiques présents dans ces cartes et aussi d'en extraire et de réutiliser les fortes concentrations de métaux lourds (cuivre, argent, or et palladium).
  • Omettre de suivre et de recevoir des rapports sur les actifs à recycler. Si vous devez sous-traiter le recyclage de vos actifs IT, il est important de suivre chacun d'entre eux et de recevoir un rapport après sa destruction finale ou son recyclage ultime. Afin de réduire au minimum le risque et l'exposition pour votre entreprise, vérifiez combien d'actifs ont effectivement quitté votre site et combien ont finalement été détruits, réaffectés ou recyclés. Ne pas suivre vos actifs lors de leur destruction peut aussi révéler un problème plus profond, à savoir un suivi des actifs qui ne commence qu'au moment de leur destruction. Ce suivi devrait pourtant faire partie de la procédure globale qui régit la gestion de vos actifs IT. Disposer d'informations sur le cycle de vie d’un actif, depuis son acquisition jusqu'à sa destruction finale, permet de faire des économies supplémentaires. Votre entreprise sait-elle combien elle possède d'ordinateurs portables ou de bureau ? D'après son inventaire, une entreprise pensait détenir 700 ordinateurs, mais un comptage physique a indiqué qu'elle en possédait 1200 en réalité.
  • Détruire ses actifs de manière précipitée. Nombreux sont les actifs IT qui, même hors d'état de marche, offrent encore une valeur marchande intéressante lorsqu'ils sont remis à neuf et revendus. Il est également possible de recycler les composants résiduels selon des méthodes de recyclage agréées. DoSomething.org rappelle qu' “un grand nombre de soi-disant déchets électroniques ne sont aucunement des déchets mais bien plutôt des équipements électroniques complets ou des composants qui peuvent être revendus pour être réutilisés ou recyclés afin de récupérer des matières premières.”
  • Ne pas exploiter au maximum les équipements en votre possession. Il ne s'agit pas seulement de vous inviter à utiliser votre ordinateur de manière productive. En effet, un programme complet de destruction des actifs IT peut faire encore économiser de l'argent à une entreprise et lui permettre de bénéficier d'avantages fiscaux en dépréciant ou en amortissant au fur et à mesure ses actifs plus anciens. Ce même programme peut aussi garantir une mise au rebut appropriée des actifs IT qui réduit les coûts liés à leur traitement en fin de vie. Des experts indépendants peuvent vous proposer des programmes pour réaliser un maximum d'économies.
  • Ne pas savoir si vous êtes en conformité. Les réglementations régissant la destruction du matériel et l'effacement des données en bonne et due forme sont légion. Elles concernent aussi bien les déchets électroniques que l'effacement des données et la protection des données clients sensibles. Si vous évoluez sur un marché fortement réglementé, vous devrez peut-être vous soumettre à d'autres exigences pour la destruction de vos données. Évitez les amendes ou les sanctions potentielles. Sachez ce qu'implique vraiment la destruction de vos actifs.

Même si vous êtes certainement capables de gérer seuls la destruction de vos actifs IT, les entreprises qui souhaitent réduire les risques au maximum s'adressent souvent à des experts de confiance pour faciliter ce processus.

Comment se positionne votre prestataire actuel ?

Pour plus d’informations, rendez-vous sur notre page : http://www.ironmountain.fr/Services/Data-Management/Data-Restoration-Services/Secure-IT-Asset-Disposition.aspx ou contactez-nous au 0800 215 218.